Community Update

World Pulse Toolkits Available!

At World Pulse, we recognize the need for ongoing learning—for you and for your community! Our toolkits are all available here.

We are especially excited to share our signature Citizen Journalism and Digital Empowerment Curriculum. Start learning today!

la femme et la technologie

la connaissance de la technologie pour nous femme est une importance capitale pour avoir l'occasion de nous exprimer et de faire entendre notre voix et celle de nos consoeurs qui n'ont pas cette occasion. Nous remercions notre centre de Mama Shujaa pour cette grande opportunité offerte aux jeunes filles et femmes des différentes organisations et à leurs membres.
A travers ce centre, nous savons ce qui se passe dans le monde entier et les autres sont informés du jour le jour de notre situation à l'Este du Congo.
A cette période post conflits, la communauté a besoin d'une grande sensibilisation pouvant leur redonner l'espoir et la joie de revivre surtout dans les milieux ruraux cibles qui ont été les plus frappés par les affres de la guerre, sensibilisation à la non violence active, à la cohabitation pacifique, au leadership féminin et surtout à la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre.
Notre présence dans les milieux ruraux ne fut ce que pour une échange d'expérience, pour un accompagnement psychosocial fait la joie de nos consoeurs, car si on a un problème et si on n'a pas quelqu'un avec qui on peut le partager, on s'enfonce dans une destruction certaine de sois même et de toute la communauté.
Les rétombées ou les conséquences de ces guerres sont nombreuses dans nos milieux ruraux surtout chez les femmes qui ont subi les viols et les violences sexuelles, les jeunes filles et surtout dans le cadre sanitaire et éducation.
Le vice, c'est le manque d'une technologie dans le milieu rural pouvant les aider à s'exprimer et de puiser des information sur l'évolution du monde, sur les droits humains et les lois en vigueur en RDCONGO, la résolution 1325...
A travers le centre MAMA SHUJAA,par cette opportunité nous offerte grâce à la technologie, le monde jettera peut être son regard vers cette catégorie des personnes vivant dans la communauté rurale marginalisée et vulnérable.

Jeannette Ciza Ngomora.

English translation by community member LightMyWay

Women and Technology

A working knowledge of technology is of capital importance for us women, to have the chance to express ourselves and to make our own voices heard as well as those of our fellow women who don’t have this chance. We thank our Maman Shujaa Center for this great opportunity offered to young women and girls from different organizations and their members.

Because of this center, we know what is happening all over the world and others are kept informed from day to day of our situation in the eastern Congo.

In this post-conflict period, the community needs a large-scale awareness program to fill them with hope and a new joie de vivre, especially in the targeted rural areas that have been the most affected by the horrors of war; they need awareness of active non-violence, peaceful cohabitation, female leadership and especially the fight against sexual and gender-based violence.

Our presence in rural areas has been for an exchange of experiences, for a psychosocial accompaniment for our sisters, because if someone has a problem and no one to share it with, she will sink into certain destruction of herself and of the community.

The aftereffects or consequences of these wars are many in our rural areas, especially for the women who have suffered rape and sexual violence, young girls, and especially in the health and education sector.

The vice is a lack of technology in the rural environment which would help them to express themselves and to collect information on world development, human rights, and laws in effect in the DR Congo, UN Security Council Resolution 1325…

Through the Maman Shujaa Center and this opportunity given us by technology, the world might look to this category of people living in the marginalized and vulnerable rural community.

--Jeannette Ciza Ngomora

This story was written for World Pulse’s Women Weave the Web Digital Action Campaign. Learn more »

Comments

mayele's picture

Merci Jeannette

Merci pour votre article qui mentionne les femmes des milieux ruraux et le reconfort qu'elles ressentent grace aux visites des femmes venant des milieux urbains.Est-ce que votre organisation compte aussi connecter ces femmes a l'internet dans les villages?Je vous souhaite le succès dans vos entreprises.Vous fêtes du bon travail,j'espère vous lire très prochainement.
Merci

Mayele , Maman shujaa and World Pulse volunteer

adife sudkivu's picture

remerciement

Merci Mayele pour votre commentaire.

Notre grand souci c'est de voir les femmes de milieux ruraux être connectées à l'intérieur car cela nous éviterait d'énormes dépenses pour passer nos messages. Imaginez vous si vous pouvez faire toute une semaine pour silloner les sites des territoires pour passer une information concrète et peut être les membres des associations doivent aussi faire 4 heures de marche et même plus pour avoir accès à l'endroit de rencontre ! Nous ne sommes pas en mesure d'atteindre tous les coins d'un territoire malgré notre bonne volonté. Mais imaginez-vous dans quelques minutes nous sommes entrain de voyager à travers le monde grâce à notre centre MAMA SHUJAA. Nous transmettons des informations et en recevons sans trop de peine Quelle joie si toutes les femmes du monde entier pouvaient jouir de cette faveur !
La connection à l'internet nous préoccupe beaucoup en milieux ruraux mais nous n'avons pas de moyens.
Pour faire de recherches des travaux d'études, il faut faire un voyage vers la ville et loger chez un ami ou un membre de la famille. Ca fait mal au coeur mais nous sommes incapables devant cette situation.

Encore une fois merci beaucoup et j'ai le grand plaisir de vous lire très prochainement.

JEANNETTE CIZA NGOMORA

LightMyWay's picture

Merci !

Chère Jeannette,

Merci pour votre message sur l’importance de l’internet et de la technologie dans les milieux ruraux. Je comprends bien votre explication qu’il faut des moyens matériels et financiers afin de mettre en œuvre ces programmes. En ce qui concerne la centre Maman Shujaa, est-ce qu’il en existe plus qu’un ? Est-ce que le centre a la capacité de collecter des fonds pour en construire plus ? Je me demande, qu’est-ce que je peux faire, moi aux USA, pour aider, à part envoyer l’argent liquide ??

Merci encore, et j’espère vous parler bientôt !

Sincèrement,
LightMyWay
(Lydia)

Chère Lydia,

Très heureuse de vous lire et merci pour votre ampathie à notre communauté congolaise rurale. Le centre Mama Shujae n'est pas en mesure d'ouvrir avec ses propres moyens d'autres centres car il facilite aux jeunes filles et aux femmes à se connecter gratuitement pour leur donner la chance de s'ouvrir au monde extérieur.
Ce que vous pouvez faire pour nous c'est de nous envoyer des machines laps top pour ouvrir un autre centre selon votre possibilité. et transmettre notre voix à d'autres membres de bonne volonté.

Merci de vous lire encore bientoôt.

Jeannette Ciza
Adife Sud Kivu

JEANNETTE CIZA NGOMORA

LightMyWay's picture

Merci Jeannette !

Merci Jeannette. En ce moment moi je n’ai pas les moyens personnels pour envoyer des machines laptops, CEPENDANT ceci n’est pas du tout un but inaccessible. J’espère bientôt pouvoir venir en RDC faire la connaissance de mes amies de World Pulse, visiter le centre Maman Shujaa, et aider les organisations comme la vôtre qui travaillent si dur et si courageusement afin d'améliorer la vie des Congolaises. Je vous prie de continuer à nous tenir au courant de votre situation, de vos défis et de vos réussites.

Merci encore de tout coeur,
Lydia

Ma chère Lydia

C'est avec grande joie que je viens de lire votre message surtout dans l'espoir de faire votre connaissance très prochainement. Merci aussi pour les démarches que vous êtes entrain de faire pour soutenir nos organisations à l'Est de la RDCONGO. Je serai très heureuse si pouvez avoir un peu de temps lors de votre visite aux Mama Shujaa de visiter nos actions à la base et échanger avec nos membres. Nous avons la chance de recevoir de formations de capacitations en ville sur différents thèmes en actualité pour promouvoir le leadership féminin, la vulgarisation des lois contre les violences basées sur le genre, les violences sexuelles et la violation des droits humains,la Résolution 1325 ..., nous souhaiterions que les femmes rurales bénéficient aussi de ces formations.
Ces formations m'ont donné de nouvelles stratégies d'entreprenariat car on arrive pas à atteindre ces objectifs non seulement par manque de moyens, mais surtout par manque de connaissance et de stratégies. pour Je travaille surtout avec les femmes victimes de viols et violence sexuelle, les femmes avec enfants issus de viol, les femmes abandonnées (vivant seules), les filles en ruptures scolaires et filles chefs de menages en collaboration avec quelques leaders locaux et religieux pour nous faciliter la tâche dans les plaidoyers et lobbing.
si vous avez besoins de quelques images, je vous les enverrai dans votre boite e-mail.

Cordiales salutations et au plaisir de vous lire prochainement.
Jeannette Ciza

JEANNETTE CIZA NGOMORA

A working knowledge of technology is of capital importance for us women, to have the chance to express ourselves and to make our own voices heard as well as those of our fellow women who don’t have this chance. We thank our Maman Shujaa Center for this great opportunity offered to young women and girls from different organizations and their members.

Because of this center, we know what is happening all over the world and others are kept informed from day to day of our situation in the eastern Congo.

In this post-conflict period, the community needs a large-scale awareness program to fill them with hope and a new joie de vivre, especially in the targeted rural areas that have been the most affected by the horrors of war; they need awareness of active non-violence, peaceful cohabitation, female leadership and especially the fight against sexual and gender-based violence.

Our presence in rural areas has been for an exchange of experiences, for a psychosocial accompaniment for our sisters, because if someone has a problem and no one to share it with, she will sink into certain destruction of herself and of the community.

The aftereffects or consequences of these wars are many in our rural areas, especially for the women who have suffered rape and sexual violence, young girls, and especially in the health and education sector.

The vice is a lack of technology in the rural environment which would help them to express themselves and to collect information on world development, human rights, and laws in effect in the DR Congo, UN Security Council Resolution 1325…

Through the Maman Shujaa Center and this opportunity given us by technology, the world might look to this category of people living in the marginalized and vulnerable rural community.

--Jeannette Ciza Ngomora

Magazine »

Read global coverage through women's eyes

Letters to a Better World

Letters to a Better World

Community »

Connect with women on the ground worldwide

womenspace's picture

CAMBODIA: Ordinary Women Can Make a Difference

Campaigns »

Be heard at influential forums

WWW: Women Weave the Web

WWW: Women Weave the Web

Programs »

Help us train women citizen journalists

World Pulse Voices of Our Future

World Pulse Voices of Our Future

Partners »

Join forces with our wide network of partners

Nobel Women's Initiative

Nobel Women's Initiative