Community Update

World Pulse Toolkits Available!

At World Pulse, we recognize the need for ongoing learning—for you and for your community! Our toolkits are all available here.

We are especially excited to share our signature Citizen Journalism and Digital Empowerment Curriculum. Start learning today!

Un phenoméne stressant constate en RDC particulierement à bukavu suscitant la bienvellance de la femme du monde

Sur certaines avenus de la ville de Bukavu ont retrouve les petits enfants, jeunes adolessant(es) garçons filles, qui sont communement appelé "maibobo' enfant de la rue.
C'est depuis un certaine temps qu'on assiste à ce phenoméne dit "enfant de la rue" "maibobo" à bukavu/Republique Democratique du Congo. Moi entant que agent de developpement et membre d'un association maman shuujaa j'etais frappée par le cas des jeunes filles et qui suscité notre attention et je me suis approche d'eux et realiser un entretien avec une certaines de ses filles et femmes d'une cinquantainesmunutes avec ses filles nous avons constacte que ses sont des femmes et filles susceptibles et capable de contribuer à l'avenir d'un monde meilleur et de la RDC.En majorite elle sont victimes d'une circonstance malheureuse marquée par la perte de l'un ou de ses deux perents.
Par exemple ceux dont elle n'ont plus l'un de ses perents trouve l'incomprehension du conjoint de leur maman de la conjointe de leur papa et sont taxées des sorcieres; elles se retrouve sur la rue par la suite elles sont exploitées sexuellement ou violées. En depit de cet entretien ces femmes ont eprouvé le besoin d'etre reintegréer dans leurs familles respective et retrouve la joie d'une enfant à ses parent,d'autre preferée d'etre integrées dans un orphelinat ou dans une maison (centre) de récuperation.
Entant que maman shuujaa je me propose de multiplier de constact pour beaucoup s'entretenir et les conscittiser enfin de reprendre une vie normale en famille.De meme les mettre en place et les unitier à des metiers de recuperation soit la coupe couture, l'alphabetisation, la mecanique automobile etc pour qu'elle deviennent utile et productives soit independantes dans les jours avenir.De meme d'autre se disent habiles dans la commerce et proposent un financement pour realiser des petites activites renumeratrice en vue de souvenir à leur besoin et quitte cette situation à la quelle elles sont vulnerables (attraper les maladies sexuellement transmissible). Par la suite un outre cas à été constact 5 jeunes etudiante de differents institution de la province se trouve dans cette situation pour se payer les frais academique il faut qu'elle face la prostitution elle soluciter notre soutient ou les aide à abandonner ce metier(prostitution) elle sont vraiment exposées. C'est vrai ces filles et femmes peuvent produir et devenir de femmes utiles et capables de faire un foye.

English translation by community member liannareed

A stressing and constant phenomena in the DRC, particularly in Bukavu provoking benevolence in women around the world

On certain streets in the city of Bukavu one can find young children, young adolescents, boys and girls that are commonly called “maibobo” or children of the streets. Since a certain time it has been that this phenomenon is called “children of the streets” “maibobo” in Bukavu, Democratic Republic of the Congo. Me, as an officer and member of the Maman Shujaa organization am very alarmed by the situation of young girls that has gained our attention. I have approached them and I have realized that during interviews with certain of the girls and women that about fifty of the girls are susceptible and also capable to contribute to the future for a better world and for a better DRC.

For example those that do not have one of their parents find themselves with the mother and are taxed by sorcerers. They find themselves on the street and then are sexually exploited and raped. Despite the interviews with the women some have experienced the need to reintegrate into their respective families and to find the joy in their children while others prefer to put them in an orphanage or in a house/center for recuperation.

Because of the Maman Shujaa center I intend to maintain my contact and return to a normal life in the family. I also hope to put in place areas for trade, sewing, literacy, automobile mechanics so that women can become useful and productive as well as independent in the days to come. Similarly others say that skilled trade and commerce allows them to be financially independent and to be able to do their small activities that help in their needs and to leave the situation in which they are vulnerable (escape the maladies of sexually transmitted diseases).

The following is another cause that I have been in contact with. Five young students from different institutions in the province found themselves in the situation of paying for the costs of their schooling and they were faced with prostitution. It is true that women and girls can be very productive and become useful and capable women.

Comments

mayele's picture

Bonjour

bonjour,merci d'épingler ce sujet très contre versant dans notre société congolaise.ce fameux phénomène d'enfants de la rue existe un peu partout.Selon moi la question devrait être traitées à deux volets.D'un côté on devrait chercher à savoir pourquoi les parents abandonnent les enfants au point de les amener à faire les rues.Deuxièmement qu'est ce qui pourrait faire à ce que l'enfant quitte la famille définitivement avec la décision de ne jamais y retourner.De toi même ou de moi même nous ne serons apporter la lumière sur ce sujet.Mais je lance un appel à toute personne désirant le bien être de l'enfant de chercher une solution à son niveau pour rendre paisible la vie des enfants .Si vous pouvez récupérer un enfant de la rue en le transformant en une personne utile à la société sachez que vous méritez l'honneur.
Merci Zagabe

Mayele , Maman shujaa and World Pulse volunteer

Sifa Immacule Zagabe's picture

REPONSE

Merci beau coup pour votre compliment porter a ce sujet de L'Enfant de la rue,pour la question de transformer ces entrants ce tout d' Notre souci capital Mais seulement nous somme limite par le moyen financiere de tout le facon ont aura à penser a cette question Le jour ou nous aurions Du travai l. Merci.

Immaculee

liannareed's picture

Translation

A stressing and constant phenomena in the DRC, particularly in Bukavu provoking benevolence in women around the world

On certain streets in the city of Bukavu one can find young children, young adolescents, boys and girls that are commonly called “maibobo” or children of the streets. Since a certain time it has been that this phenomenon is called “children of the streets” “maibobo” in Bukavu, Democratic Republic of the Congo. Me, as an officer and member of the Maman Shujaa organization am very alarmed by the situation of young girls that has gained our attention. I have approached them and I have realized that during interviews with certain of the girls and women that about fifty of the girls are susceptible and also capable to contribute to the future for a better world and for a better DRC.

For example those that do not have one of their parents find themselves with the mother and are taxed by sorcerers. They find themselves on the street and then are sexually exploited and raped. Despite the interviews with the women some have experienced the need to reintegrate into their respective families and to find the joy in their children while others prefer to put them in an orphanage or in a house/center for recuperation.

Because of the Maman Shujaa center I intend to maintain my contact and return to a normal life in the family. I also hope to put in place areas for trade, sewing, literacy, automobile mechanics so that women can become useful and productive as well as independent in the days to come. Similarly others say that skilled trade and commerce allows them to be financially independent and to be able to do their small activities that help in their needs and to leave the situation in which they are vulnerable (escape the maladies of sexually transmitted diseases).

The following is another cause that I have been in contact with. Five young students from different institutions in the province found themselves in the situation of paying for the costs of their schooling and they were faced with prostitution. It is true that women and girls can be very productive and become useful and capable women.

liannareed's picture

Je n'ai jamais entendu de ces

Je n'ai jamais entendu de ces maibobo. Est-ce que vous connaissez les enfants qui sont les maibobo? Est-ce que vous pouvez parler plus de ce sujet pour que nous pouvions apprendre?

Bonjour, ces maibobo sont des enfants communement appelés les enfants de la rue ou les enfants sur la rue, les enfants délaissés ou abandonés à leurs propres sorts et maintenant ils juges bon d'aller sur la rue, ils passent leur vie entrain de vagabonder, avec loisiveté accrue. ces filles et Garçons sont souvent issu(ues) des situations des situations suivantes:
Les filles sont soit des orphelin des mère et que leurs papa se remarie et que sa nouvelle femme met les enfants dans des conditions difficiles et que les enfants sont obligés de se réfugier dans la rue,
soit les enfants sont orphelins de Père et que leur maman se remarie également, le nouveau mari de leurs maman le met dans des conditions difficiles, ils prennent réfuge dans la rue,
soit sont des enfants en conflit avec la loi ou ils sont aquisés de sorcèlerie ou dits sorciers, ils sont souvent malvus dans leur communautés, ils sont maltraités, traumatisés, se décident de se rèfugier dans la rue,
cependant, ils sont exposés aux intempèries, viols, vols, maldies sexuellement transmissibles du fait que de fois sont obligés de se prostituer pour trouver de quoi manger ou se vêture et et pour les cas des étudiants et élèves ils se prostituent pour se payer les frais académiques ou les frais scolaires, au vu de tous ces derniers ces enfants nous restent une bombe à retardement pour la communauté si on parvient pas à les encadrer, et sont des enfants capable de produir et être utiles à la communauté.

Je connais ces enfants Maibobo car ils vivent dans la communauté et je m'approche d'eux et à mon niveau j'essaye de les assister tant soit peu et vu quemes moyens sonts limités.
Mais mes idées sont encours et les projets sont élaborés et suis en attente d'un coup de pousse pour les assister en bonne efficacement,

see on line

Immaculee

Magazine »

Read global coverage through women's eyes

Letters to a Better World

Letters to a Better World

Community »

Connect with women on the ground worldwide

womenspace's picture

CAMBODIA: Ordinary Women Can Make a Difference

Campaigns »

Be heard at influential forums

WWW: Women Weave the Web

WWW: Women Weave the Web

Programs »

Help us train women citizen journalists

World Pulse Voices of Our Future

World Pulse Voices of Our Future

Partners »

Join forces with our wide network of partners

Nobel Women's Initiative

Nobel Women's Initiative