Community Update

World Pulse Toolkits Available!

At World Pulse, we recognize the need for ongoing learning—for you and for your community! Our toolkits are all available here.

We are especially excited to share our signature Citizen Journalism and Digital Empowerment Curriculum. Start learning today!

Introducing myself and my journal

About Me:
RUHEBUZA VUMILIA Jeannette; néé à Walungu, le 15 juillet 1959 dans une famille de 9 enfants. Je suis mariée, mère de 10 enfants: 4 filles et 6 garcons. J'ai plusieurs orphelins à ma charge car les deux grand fréres de mon mari sont morts et leurs femmes par le VIH SIDA. Je suis militante des droits des femmes. Je muse sur la promotion du leadership féminin.Je suis licenciée en théologie protestante option théologie pratique. J'ai écrit mon travail de graduat sur la problématique de la femme dans le ministère pastoral et pour la licence j'ai écrit sur l'education permanente de la femme congolaise, un frein à la parité.

My Passions:
Promouvoir les femmes et les filles et les enfants

My Challenges:
marginalisation de la femme, le pouvoir économique de la femme reduit

My Vision for the Future:
promotion éducationnelle, spirituelle, socio économique de la RDC

My Areas of Expertise:
Prêcher la parole de Dieu, assistance aux opprimés, promouvoir la paix

Comments

milsgra's picture

Merci

Chere Jeannette,

Merci d'avoir partager votre histoire et votre vecu. Peut etre pouvez vous elaborer votre experience de mere et comment le SIDA a changer votre relation vis a vis de vos neveux et de vos nieces? Maintenant que vous les avez en charge quelles sortes de challenges, d'epreuves que vous envisagez quotidiennement et comment vous vous debrouillez pour les surmonter? Est-ce que l'eglise ou la communeaute joue un role de support dans votre vie et dans la vie de vos enfants, si oui, en detaille dit-moi comment?
C'est toujours un plaisir de vous lire. Bonne continuation.

Penina

RUHEBUZA VUMILIA JEANNETTE's picture

Merci

merci d’avoir porter votre attention à notre histoire. Entant que mère, première éducatrice, les premiers parents sont morts le père en septembre 1998, la mère en mars 1999, un des jumeaux en septembre 1999, plus un des parents de l'autre famille et la fille en janvier 2000. La première chose était la prière, la parole de Dieu et l'affection pour les neveux. Avec les peu des moyens que nous avons nous nous arrangeons pour que les enfants ne manquent de rien. Parmi eux un est malade heureusement qu'il prend les médicaments et continue et ,continue ses études en 2ème année de graduat en économie et il évolue bien à l'église comme évangéliste. L'autre en G2 santé communautaire une des filles en G1 en informatique et gestion et les deux autres à l'école secondaires. Deux de ses enfants sont parti avec leurs mères dans une autre province mais à notre charge car la mère les a abandonnés chez leurs grand-mère. Ce n'est pas facile, par la grâce de Dieu nous surmontons les obstacles que nous rencontrons et nous essayons de nous soutenir mutuellement, mon mari, tout les enfants et la famille élargie surtout pour les conseils. Mon mari est cultivateur transporteur, il un camion qui nous aide pour vivre à scolariser et soigner la famille en attendant la récolte. Comprenez que dans notre pays tout ne va pas, la mauvaise état des routes, les guerres à répétitions, les viols et violences sexuelles, les atrocités nous rendent aussi la vie difficile. Plus la main d’œuvres au village, quand vous cultivez ce sont les milices et les personnes qui se font passées pour soldats récoltent à votre place. Parfois nous ne sommes pas épargnés Avec tout cela, nous sommes toujours stressés et traumatisés. L'église aussi impuissante, ne sait plus à quel saint se vouer. Néanmoins, elle essaie de nous prendre en charge spirituellement, quant au matériel jamais. Vous vous souviendrez que j"avais parler de la non rémunération par la communauté malgré les lourdes responsabilités que nous avons partout où la communauté est implantée en RDC et dans quelques pays d'Afrique. Aussi nous avons toujours le soutient d'une femme Jeanne d'Arc Cishugi dont je vous parlerai prochainement à cause de ses œuvres pour la promotion de la femme; par ses fonds propres car elle est à encourager. Merci prochainement

RUHEBUZA VUMILIA JEANNETTE's picture

Le rendez-vous de ce soir

Bonsoir chère Penina.Juste vous signaler que je suis en ligne,au rendez-vous.Je vous prie de m'envoyer votre adresse skype pour la conversation,demain soir si possible. Je voulais ajouter que par l'encadrement spirituel de l'église, les enfants font partis des chorales et dans des clubs de paix des quartiers initiés par Amani Amahoro Grand Lacs, les autres sont scouts. Ils ont compris la situation. Ils s'efforcent de réussir à l'école pour assurer leur avenir même si dans notre pays il est difficile de trouver un emploi malgré les études faites si bien qu' au lieu de j'ai l'honneur, c'est devenu j'ai mon frère! Cependant,il y a encore espoir qu'un jour avec une bonne gouvernance, il y aura assez du travail rémunérateur pour tous. j'attends la suite pour le rendez vous skype

RUHEBUZA VUMILIA JEANNETTE's picture

le rendez vous

chère Penina

Je n'ai plus des vos nouvelles depuis un bout de temps. J'ai hâte de vous lire. Dans mon journal je continue avec les vsbsg, la coutume et l'église. Et aussi nous parlerons des violences domestiques. La femme se démène pour faire n'importe quel travail et subvenir aux besoins de la famille, l'homme rentre il coupe la bras de sa femme simplement parceque la nourriture n'est pas prête!, un autre frappe sa femme soit disant la femme est allée chercher du travail sans sa permission!........Asuivre Jeannette

RUHEBUZA VUMILIA JEANNETTE's picture

le sida dans ma famille

chère Penina

Voilà qu'avec le sida tout à changer chez-nous. Tout d'un coup, mon mari est devenu responsable de toute la famille. Les enfants n'ont pas eu peur de leurs neveux . Par l’amour qu'ils avaient car nous avons vécu ensemble, ils parvenaient à les assister sans scrupule. Ils étudier tous au collège, mangeaient et jouaient, ils étaient toujours ensemble à la récréation quand les autres enfants les fuyaient. En tout cas moralement, spirituellement et matériellement, ils reçoivent un soutient selon nos moyens. Même si les 2 autres enfants sont mort, celui qui est resté mène une vie positive malgré le virus et il a grandi normalement.Que les autres qui ont ces cas trouvent ici un encouragement de bien se sacrifier pour ces frères et sœurs qui sont déjà traumatisés et dont la vie peut toujours sourire grâce a votre encadrement. Merci Jeannette

milsgra's picture

Votre travaille

Il fait un bon bout de temps qu'on n'a pas communiquer. Je continue de lire vos récits et je vous souhaite bonne continuation. Nous resterons en contact et continuera notre travaille ensemble.

Pénina

Magazine »

Read global coverage through women's eyes

Letters to a Better World

Letters to a Better World

Community »

Connect with women on the ground worldwide

womenspace's picture

CAMBODIA: Ordinary Women Can Make a Difference

Campaigns »

Be heard at influential forums

WWW: Women Weave the Web

WWW: Women Weave the Web

Programs »

Help us train women citizen journalists

World Pulse Voices of Our Future

World Pulse Voices of Our Future

Partners »

Join forces with our wide network of partners

Nobel Women's Initiative

Nobel Women's Initiative