Community Update

World Pulse Toolkits Available!

At World Pulse, we recognize the need for ongoing learning—for you and for your community! Our toolkits are all available here.

We are especially excited to share our signature Citizen Journalism and Digital Empowerment Curriculum. Start learning today!

A propos de moi

Agée de vingt neuf ans aujourd'hui, je suis mariée et mère d'une fille.Mon mari n'est pas de mon pays, je suis originaire de la République Démocratique du Congo, et nous sommes installés dans la ville de Pointe-Noire, au Congo*Brazzaville, d'où mon mari est originaire.
Cinquième enfant et première fille d'une famille composée de huit enfants dont six garçons et deux filles, j'ai connu des hauts, mais aussi ds bas dans mon parcours.
Toute enfant, environ dix -onze ans, je disais à mon père que je serais journaliste.Chose à laquelle il n'avait jamais cru.Aprés l'obtention de mon baccalauréat en Littéraire, je me dois de poursuivre mes études supérieures, et comme dans mon rêve de petite fille, je choisis le journalisme.
Mon père, tout intellectuel qu'il est, n'a jamais accepté de,me payer les études en journalisme, donnant comme raison que ce n'était pas un métier pour une jeune fille , vu que pas payant.Aprés un assez long bras de fer, période durant laquelle j'ai connu aussi une histoire assz traumatisante de ma vie, je me suis vue dans l'obligation d'opter pour autre chose au supérieur.Et me voilà lancée dans l'informatique de gestion.
Malgré ceci, mon coeur et tout mon être entier était tourné vers le journalisme.A la suite d'un concours de recrutement des jeunes stagiaires au sein d'une entreprise des médias de la place, je suis retenue et entame ainsi une longue période de stage en journalisme audio-visuel.Et donc, je combine études en Informatique et stage en journalisme.
A l'issue du stage, je suis parmi les deux femmes retenues et ainsi commence ma nouvelle carrière de journaliste, dans une petite ville de la RDC.
Trois ans aprés, vu que je poursuivais toujours avec mes études supérieures, j'obtiens mon diplôme d'études supérieures en Informatique de gestion,et je me retrouve déjà employée comme journaliste présentatrice des Journaux parlés et télévisés.
Bienvenue dans le monde de la presse!
Mon premier coup de gueule, je l'ai eu avec celui qui dirigeait la radio , au sein du groupe où je travaillais.Une petite précision, j'avais été engagée comme journaliste télé, mais de temps à autre je devais présenter les journaux parlés.Donc,ce monsieur dont j'ai parlé plus haut, me courtise, et suite à mon refus, eh bien me suspend de la présentation radio.
Jeune et belle, j'apprends ainsi à connaître les méandres du métier, et ce à quoi la femme est exposée surtout en Afrique , en pratiquant ce métier.
Je démissionne finalement de la boîte et me rabat dans la capitale congolaise, Kinshasa. Là, je parviens à m'imposer grâce à mon travail, même si j'ai été confrontée aux harcelèments de tout type et genre, parfois orchestrés par les patrons; et j'ai echappée à des enlevements grâce à mes collègues, mis au parfum, me tenaient informée.

Depuis toujours, je me suis battue pour que la femme ait son mot à dire.A commencer par ma famille.En effet, dans la province du Kasai (l'une de celles réputées en RDC pour les mariages précoces des jeunes filles),la place de la femme est à la cuisine, et la jeune fille au foyer.Dieu merci que j'ai eu un père qui ne tenait pas compte de ces coutumes et traditions.Je disais donc que j'ai commencé par ma famille en rompant les tabous selon lesquels une fille en dehors des cours, ne devait avoir droit à aucune forme de loisirs.
Non, j'ai fais du basketball, du football, du théâtre au niveau local et national,et les tabous sont partis.

A kinshasa; aprés de six ans passés à la télévision, je suis recrutée dans une chaine internationale et c'est de là que je me suis mariée.J'ai obtenu en 2008, le Prix du meilleur reportage télévisé sur la protection de l'environnement en RDC, décerné par le PNUD. Lorsque j'ai appris que j'avais été d'abord nominée, et ensuite que j'étais la gagnante de la catégorie, j'ai compris que le vouloir amène le pouvoir.C'était comme une récompense de plusieurs années d'apprentissage, de travail, de formation personnelle, de privation, pas que du bonheur en tout cas!

Er aujourd'hui plus qu'hier encore, je veux mieux faire afin de servir d'exemple à tous ceux et toutes celles qui me prennent pour modèle!Je sais que ce n'est pas et ne sera pas facile, mais il n'existe pas de rose sans épines.Qui veut cueillir une belle rose devra s'attendre à être piqué par des épines et des ronces avant de l'avoir!

Bien qu'ancrée dans le métier, j'ai toujours eu la soif de recevoir une formation académique adéquate afin de me parfaire, car sans le vouloir, mon père me ragrdant un jour en train de présenter le JT, a fini par s'avouer vaincu en disant:" Rosie est devenue journaliste malgré moi!"
Je n'aime pas la violence, verbale encore moins physique. Mes héros:Christ-Jésus,Mandela, Margaret Thatcher, Myriam Makeba, Gandhi,Martin Luther King.
Voir toutes ces petites filles, à peine âgées de 12-15 ans se marier, sans avoir le droit de dire non m'a toujours révoltée!
Voir nos mères lutter pour la survie des foyers en se mettant dans le secteur informel m'a toujours encouragé à aller de l'avant.
Aujourd'hui, dans mon pays adoptif, je me bats pour mon intégration, car ma discrimination est encore assez forte dans certains milieux.Mais ceci ne m'empêche pas de croire que ça va aller, surtout avec le soutien de mon mari, qui ne cesse de m'encourager.
Je veux créer un magazine féminin, qui aura son siège ici, qui sera porté sur le développement et le genre, toutes les questions liées à la femme et à la jeune fille y seront abordées.

Je veux que la femme soit respectée non pas à cause de ses atouts physiques, mais plutôt à cause de sa capacité à travailler autant que l'homme, voire même plus;à ause de ses aptitudes intellectuelles, qui prouvent que rien de ce que l'homme fait, la femme ne peut pas le faire!
A cet effet, je suis et reste ouverte aux conseils de tous et toutes personnes désireuses de voir et d'entendre une nouvelle voix féminine percer.

A trés bientôt avec un article sur le lac Tchad, d'où je reviens il n'y a pas longtemps.

Merci

Magazine »

Read global coverage through women's eyes

Letters to a Better World

Letters to a Better World

Community »

Connect with women on the ground worldwide

VIRGIN ISLANDS: Queens Igniting Fire Ending Violence

VIRGIN ISLANDS: Queens Igniting Fire Ending Violence

Campaigns »

Be heard at influential forums

WWW: Women Weave the Web

WWW: Women Weave the Web

Programs »

Help us train women citizen journalists

World Pulse Voices of Our Future

World Pulse Voices of Our Future

Blog »

Read the latest from World Pulse headquarters

World Pulse Launches our Inaugural Community Advisory Board!

World Pulse Launches our Inaugural Community Advisory Board!

Partners »

Join forces with our wide network of partners

Nobel Women's Initiative

Nobel Women's Initiative