Community Update

Digital Empowerment Toolkit Now Available!

At World Pulse, we recognize the need for ongoing learning—for you and for your community! Our toolkits aim to provide the resources you need to advance your social change work.

We are excited to introduce our Digital Empowerment Trainers’ Toolkit, a dynamic resource to help you bring the benefits of connecting online to women in your community. Check it out today! »

Welcome to our Poto Mitan: Rebuilding Haiti Community Forum

little_palm.jpg

Bonjour and Welcome!

My name is Anne-christine d'Adesky and I'm a member of the World Pulse and PulseWire communities. I'm also a member of a new group and globla initiative, Poto Mitan: Rebuilding Haiti that is bringing together Haitian and diaspora women leaders and global feminists to collectively advocate for an urgent response to the needs of Haitian women and girls in the wake of the January 12 earthquake.

On behalf of my colleagues in the Poto Mitan: Rebuilding Haiti group, we invite you to share with us your thoughts on Women and Girls and the Rebuilding of Haiti - and your actions, campaigns, experiences, visions.

We will share the ideas that are coming forward, and will also use this platform to engage a broad global and the PulseWire/World Pulse communities to join with us for a powerful collective response to the urgent crisis facing Haiti and Haitians, including women and girls and community groups. We also want to focus on the need to bring forward the leadership, vision and insights of Haitian women and girls, and the ladership of the Haitian women's movement.

For those of you new to PulseWire, please note that the Navigation Bar (above) has a Translate Page button and the new beta Haitian Creole (Kreyol) language has been added to the list of languages. We urge you to spread the word about this new global initiative, and this forum - to invite women and men and organizations working in support of women's participation and rights in Haiti and around the world.

Looking forward to the conversation...

Anne-christine (d'Adesky)
Moderator

Downloads

Comments

alicebacker's picture

Hi AC!

Thanks so much for inviting me. Wondering if I can invite or recommend a couple of people for to this community who would fit in perfectly here. They are very Haiti-involved Haitian-Americans and one of them has just moved back to Haiti after doing first-response work for the quake. Let me know what the process is and thanks again for the invite. Looking fwd!

A.

Hello,

I would very much like to join your new initiative along with your other 12 or so members. I am a finance executive with a strong social conscience. You can view my profile on Linkedin. I can help mobilize and organize a few haitien women in Montreal and I would very much like to be an active member in your upcoming conference. Katleen Felix is a personal friend and I am a founding member of a foundation which supoorts Fonkoze. Attached is a brief resumé of last week colloque in Montreal.

Hoping to hear from you soon

Madeleine

Le colloque historique de l'Université de Montréal

La diaspora haïtienne au rendez-vous de l'histoire

Ils étaient plus de 600 personnes, de toutes les races, de toutes professions confondues à la salle de conférence de l'École Polytechnique de l'Université. Ils venaient de partout : De toutes les provinces du Canada, une trentaine d'Haïti, une trentaine des USA, cinq de la France, un de Saint-Martin (Antilles Françaises) et un dernier de Madagascar en communion avec un rêve commun : Discuter et mettre en évidence les meilleurs sujets pour le projet de la reconstruction d'Haïti.

Samuel Pierre, Le Maire de Montreal, E.Paraison C.Guy.(De la gauche vers la droite)

Sous la houlette du Professeur Samuel Pierre qui avait simplement un mois pour réunir ce panel, la réunion fut un succès sur toute la ligne. Un travail titanesque a été effectué en coulisse par un groupe de 130 spécialistes pour la préparation des ateliers connexes. La brillante synthèse finale qui a été livrée à la clôture en fait foi.

Discours d'ouverture de Samuel Pierre

D'entrée de jeu, lors du

discours d'ouverture du jeudi 4 mars, la table est mise. Le Professeur déclare : « Haïti demeure le principal responsable de ses malheurs et doit demeurer le principal acteur de sa régénération. Haïti est tombé. Haïti se relèvera ». Le maire de Montréal, bien en verve, a fouetté le désir des panélistes et les invite à aller au bout de l'objectif fixé. Port-au-Prince la ville jumelée à Montréal va recevoir un montant d'un million de dollars dixit le premier citoyen.

Par video-conference , le Professeur Éric Calais, un éminent géophysicien de Purdue University, aux USA, nous fait la démonstration scientifique de l'état de la situation sismologique et tectonique de la zone des caraïbes et principalement d'Haïti. Y assistent aussi, via la technologie, des Haïtiens vivant à Paris et en Haïti. Sur de superbes images interposées, il nous a mis plein la vue et plein la tête. Deux failles traversent Haïti, celle du nord, passant par le Cap-Haïtien et celle du Sud qui traverse Port-au-Prince et toute la presqu'île-du-Sud. En fin d'exposition, Il a va jusqu'à prédire le déplacement de la Capital à mi-distance de deux failles, pour la rapprocher de la ville de Saint-Marc, en ajoutant, tout de go : «D'autres villes - San Francisco, Los Angeles, Santiago, plusieurs villes japonaises - sont construites sur des failles bien plus dangereuses. Il n'y a pas de fatalité face au risque, mais une responsabilité .» Mais, s'empresse-t'il de prophétiser : « La faille de la presqu'île-du-Sud n'est pas négociable ». Le lendemain, le Premier Ministre Bellerive a rejeté cette idée du revers de la main. « Ce sujet n'est même pas abordé par le Gouvernement. C'est une décision. Port-au-Prince ne bougera pas ». Souhaitons qu'il prenne ses responsabilité s.

A la fin de cette démonstration, tous les invités font faces aux devoirs de leur charge : Remettre Haïti sur ses rails. Les présidents des 10 comités thématiques sont venus à tour de rôle fixer les objectifs. Il s'agit :

De l'Aménagement du territoire et environnement- Carlo Prévil et Geneviève Ali

Développement économique et création d'emploi- Michel Julien et Vernet Félix

Infrastructures nationales – Yvon Mouscardy, maxime Dehoux et Edmond passé

Reconstruction de l'État et gouvernance – Daniel Holly

Santé publique et population – Jean-Claude Fouron

Solidarité et développement social – Ninette Piou

Système éducatif Haïtien – Pierre Toussaint, Jean-Marie Bourjolly et James Fétière

Patrimoine, culture et entreprises culturelles – Frantz Voltaire

Interventions urgentes et post-urgentes – Valérie Dantica

Planification globale et financement – Yvon Mouscardy

Le moment le plus percutant du colloque qui m'a fait dresser les cheveux sur la tête demeure le tableau vert de la répartition du Dr. Fouron, montrant le nombre de médecins par département. Pour Port-au-Prince, département de l'Ouest, 83% des médecins. Pour les autres 1%, 0%, 3%. C'est la désolation dans l'assistance. Au niveau des médecins spécialistes, c'est la catastrophe. Et pourtant, en 2007 et 2008, nous apprend le Dr, 400 médecins sont sortis de la faculté et 100 autres formés à Cuba ont obtenu leur diplôme. Que sont-ils devenus. Volatilisés! Comment les retenir? L'atelier sur la santé s'en est chargé de trouver une solution. Voir la photo ci-jointe.

Les 5 mises en garde du Professeur G.Lizarralde - Les erreurs commises par les secouristes lors des déplacements des populations sinistrés au cours d'un séisme, cyclone, etc... Cliquez sur la photo du milieu pour démarrer la vidéo.

L'autre exposé extrêmement intéressant demeure celui du Professeur Gonzalo Lizarralde. Spécialiste de l'urgence, ce Professeur nous interpelle sur les 5 dangers à éviter lors de la résolution des crises humanitaires dans le déplacement des populations des zones à risque. C'est un casse tête que les ONG veulent résoudre au plus vite pour se prouver à eux mêmes et plaire à la fois aux attentes des médias et des donateurs. Les déplacements sans considérations des conditions évolutives de la vie antérieure du sinistré demeurent la première erreur des serviteurs accourus. Une vidéo ci-jointe vous convaincra.

L'intervention du premier ministre Bellerive au colloque (cliquez sur la photo)

Pour éviter d'allonger le texte, je vous réfère au lien ci-annexé pour vous donner une idée du calibre des spécialistes- animateurs des ateliers... Le colloque historique de l'Université de Montréal

Jean-Max Bellerive a rencontré son homologue québécois, Jean Charest. Bellerive n'a pas hésité à souligner la relation privilégiée qu'entretient son pays avec le Québec.

Le vendredi 5 mars a été consacré au volet de l'éducation en plus de la reconstruction. Le ton a été donné par Jacky Lumark, Directeur de l'Université Kiskeya, en Haïti. Les ateliers ont fonctionné toute la matinée. L'après-midi, l'heure de la fin s'est approchée à grand pas. Le Premier Ministre Bellerive a prononcé son allocution et s'est excusé de son hésitation à venir en raison des urgences du moment. Ce que je retiens le plus, c'est sa mise en garde à la diaspora contre un retour triomphant. Qu'elle ne s'érige pas en donneur de leçon. Qu'elle ménage la susceptibilité du citadin resté dans l'île. C'est tout dire.

En fin de clôture, le Professeur Samuel Pierre remercie l'assistance dans une prestation à l'image du personnage : un discours simple, rassembleur et sans ostentation. Il promet de faire alliance avec tous les autres colloques en diaspora ou en Haïti aux fins de présenter un seul dossier aux bailleurs de fonds, via le gouvernement Haïtien. A ceux qui appréhendent l'imminence du départ du gouvernement actuel, le professeur les a calmés en soulignant que l'objectif, la réalisation et la finalisation du projet global est étalé sur 20 ans, c'est-à-dire 2030. D'ici 20 ans, combien d'eau aura coulé sous les ponts? Combien d'interlocuteurs, le peuple haïtien va-t'il mettre en face de nous : une pléiade, qui sait?

En effet, devrons-nous écouter la voix de nos émotions et nous cloîtrer ou demeurer ouvert pour sortir Haïti de cette impasse? Alors, nous n'avons pas deux choix! Je peux même avancer, que si Dieu nous prête vie, nous avons tous indistinctement, l'obligation d'aller vers l'avant. Peu importe! L'important, ce n'est pas le gouvernement d'en face. Le problème, c'est nous! Il revient à nous de mettre de l'eau dans notre clairin, de forcer les barrières et ouvrir toute grande les portes. L'avenir nous regarde et nous juge. Nous sommes tous condamnés au succès.

Pour votre édification, chers lecteurs, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous et jeter un coup sur le texte de tous les journaux Canadien Français qui nous observent, non pas du coin de l'œil, mais avec des lunettes à grosse loupe. Au moindre faux pas, ils seront les premiers à dire à leurs cousins de bailleurs de fond : « Nous vous avions prévenus! Il n'y a rien à faire avec ces zigotos d'Haïtiens. Ils sont comme la neige. Laissez les fondre, un point c'est tout ».

Les journaux canadiens en francais qui nous observent

episkopos's picture

What's the latest?

Its been over 2 years since the disaster in Haiti and very little is heard about anything going on there. Could you update me on the latest happening in the lives of the people in Haiti? How is the recovery?

Magazine »

Read global coverage through women's eyes

Inside Congo's Growing Sisterhood

Inside Congo's Growing Sisterhood

Community »

Connect with women on the ground worldwide

Face to Face with the U.S. Special Envoy to DRC

Face to Face with the U.S. Special Envoy to DRC

Campaigns »

Be heard at influential forums

WWW: Women Weave the Web

WWW: Women Weave the Web

Programs »

Help us train women citizen journalists

World Pulse Voices of Our Future

World Pulse Voices of Our Future

Blog »

Read the latest from World Pulse headquarters

Highlights of the 2014 World Pulse LIVE Tour

Highlights of the 2014 World Pulse LIVE Tour

Partners »

Join forces with our wide network of partners

Nobel Women's Initiative

Nobel Women's Initiative